Si Phan dhon

(GMT +6)

Crevés de notre trekking, nous décidons quand même de prendre directement un bus de nuit pour repartir de Thakhek. (Cela nous évite de redormir dans la « charmante » auberge que nous avions découverte quelques jours plus tôt et nous économise du même coup une nuit d’hôtel.)

Nous attendons plusieurs heures à la gare routière pour prendre le bus le plus tard possible (et ne pas arriver au milieu de la nuit dans la ville suivante), mais plus les heures passent, plus les bus semblent se dégrader… Nous prenons donc un bus qui n’a plus de porte avant et passons 6h dans les courants d’airs et la poussière des routes en terre battue!
Arrivés à la ville suivante, nous nous entassons (à 22) dans l’arrière d’une camionnette bâchée pour encore 3h de route sur des chemins passablement chaotiques. De là nous prenons encore une petite barque qui nous emmène sur une île minuscule au milieu du Mékhong.

Ouffff, quel périple! Mais cette île paradisiaque est à la hauteur du chemin parcouru.
Ici il y a quelques vaches, des poules et surtout rien à faire!
Nous trouvons, dans la famille de Peng, un petit bungalow en bambou d’environ 3 mètre sur 3 avec juste un lit à l’intérieur. Sur notre terrasse en surplomb du Mékhong, se trouvent deux hamacs… Nous n’avons rien besoin de plus!

Sur cette île, parfois il arrive qu’il n’y ait plus d’électricité. Tout s’éclaire alors à la bougie et prend une atmosphère magique.

Nous trouvons quand même deux vélos pour explorer les îles alentours… Nous traversons les rizières, la jungle, des chutes d’eau et trouvons une plage d’or (sur les rives du Mékhong, les sables sont très souvent remplis de paillettes d’or, mais elles sont si fines que leur exploitation n’est pas rentable). Nous nous prenons alors pour des petits chercheurs d’or et nous baignons dans le fleuve au bord de cette plage dorée…

Là où nous logeons, la famille possède une belle terrasse en bois donnant sur le Mékhong qui leur sert de salon et de « restaurant »! La nourriture y est fabuleuse, mais il ne faut pas être pressés. Généralement, après que nous ayons passé commande, Peng s’en va avec son vélo pour faire des achats! Tout y est frais et succulent, quel régal!

Un jour la famille nous invite même à partager un de leur repas. C’est très épicé, mais nous nous y sommes gentiment habitués! Nous ne savons pas réellement ce que c’est, mais c’est très bon… (Nous reconnaissons juste la grenouille grillée dont ils nous donnent les meilleures parties!) Pour le dessert, nous avons droit à un fruit/légume très étrange qui nous paraît en première lieux extrêmement aigre jusqu’à ce que nous comprenions qu’il ne faut pas en manger certaines parties.

Au final, nous restons toute une semaine dans ce « petit coin de paradis ». Nous nous reposons et profitons des journée « au fil de l’eau ». Nous resterions bien quelques jours de plus mais notre visa prend fin et il nous reste tant de merveilles à découvrir…

Comments are closed.

3 Responses

  1. Pierre & A.-C. says:

    Photos et textes superbes!
    Quel bonheur!
    Tout de bon à vous deux!
    Pierre & Anne-Catherine

  2. Pierre & A.-C. says:

    Bon anniversaire à vous 2 !
    Nous serons en pensée avec Toi et Maric toute la journée du 04 décembre!
    Bisous à vous 4.
    Pierre & Anne-Catherine

  3. Loïse says:

    Joyeux anniversaire à toi et à ta maman… Une magnifique journée à vous… Gros gros bisous