Hat Lek – Trat – Bang Phra

Nous partons tôt le matin pour traverser une nouvelle frontière. Les formalités sont rapides, le passage se fait à pied et sans encombre.

Nous arrivons rapidement dans notre première étape thaïlandaise (Trat) et nous remarquons tout de suite certaines différences.
Ici les gens ne sont jamais plus de trois sur un scooter (au Cambodge cela pouvait aller jusqu’à six ou sept) et ils portent même parfois un casque. Les marchés (et les rues en général) nous paraissent plus propres et nous sommes beaucoup plus tentés de goûter la « street food ».
Nous trouvons une très jolie auberge où nous nous sentons bien et nous y resterions volontiers un peu plus longtemps mais nous avons rendez-vous dès le lendemain pour commencer à travailler en tant que volontaires.

Nous prenons donc un billet de bus pour la ville (Sri Racha) voisine de notre destination (elle nous paraît plus grande sur la carte et nous pensons y trouver un hôtel plus facilement). Cependant, nous ne comprenons pas très bien à quel moment nous sommes censés sortir du bus et nous nous retrouvons finalement directement dans le village (Bang Phra) où nous travaillerons ces prochains temps.
Il fait déjà nuit à notre arrivée mais une très gentille fille nous conduit à un hôtel  C’est un endroit propre mais un peu étrange. Nous avons une place de parking accolée à la chambre (un peu comme dans les motel des Etats-Unis).

Le lendemain matin, nous marchons au bord de la route lorsque qu’un « pick-up » (allant dans la même direction que nous) s’arrête et nous propose de nous amener à la ferme. Nous montons à l’arrière et rions beaucoup…
…Nous ne savons pas encore que ce sera notre moyen de transport pour les semaines à venir!

Comments are closed.

2 Responses

  1. Pierre & A.-C. says:

    Youpie! Des news!
    Tout de bon à vous Deux!
    Pierre & Anne-Catherine

  2. JP says:

    Le nombre de personnes que vous rencontrez…Le nombre de choses et de techniques que vous apprenez… le nombre d’expériences et de découvertes que vous faites… : je suis impressionné…
    Et merci de nous raconter si fidèlement tout ça. Pour moi, tout va au mieux. J’ai l’impression d’être sorti d’un tunnel. Je vous embrasse très fort tous les deux.