Ko Phangan

(GMT +6)

Nous changeons d’île, nous changeons de décors. Nous troquons les falaises rocheuses pour les plages de sable fin, nous échangeons le calme pour l’animation!

Nous venons sur cette île dans l’espoir de pouvoir louer du matériel de kitesurf et nous ne sommes vraiment pas déçu! C’est un endroit de rêve pour pratiquer ce sport! L’eau est turquoise, le décors est magique (entre sable blanc et cocotiers), l’eau est peu profonde et le vent est parfait!
Les conditions sont vraiment idéales et nous en profitons à fond durant plusieurs jours!

Ce que nous n’attendions pas par contre, c’est que Ko Phangan est connu comme étant l’île de la fête et elle est spécialement renommée pour ses « fullmoon party »!
Comme nous y sommes lors de la pleine lune, nous décidons d’aller voir ce que c’est (car ici tout le monde en parle)…

Nous ne sommes pas enchantés par cette fête qui est extrêmement commerciale! Mais il faut avouer que c’est très impressionnant: 20’000 personnes habillées d’un T-shirt « fullmoon » et recouverts (corps et visage) de peinture fluorescente qui dansent sur une plage à la lumière des rayons lasers…
Et c’est en même temps ça ne nous attire pas vraiment: 20’000 personnes vêtus de la même manière qui dansent au milieu de la déchetterie qu’ils viennent de créer (sans même se rendre compte qu’il y avait une plage en dessous)!

Mais Ko Phangan reste une très belle île avec ses crabes (dont un qui pince les fesses de Mo), ses serpents (ça impose le respect de voir un cobra se dresser à deux mètre de vous, même s’il n’est pas immense) et ses iguanes.

Nous avons également l’agréable surprise de retrouver Kelly et Sam (deux participantes de cours à Daruma) avec lesquelles nous partageons de chouettes moments avant qu’elles ne fassent les frais de la circulation démente de l’île (rien de grave je vous rassure)!

Et finalement, le plus dangereux sur cette île ce ne sont pas les fêtes, ni la circulation désorganisée typiquement asiatique ni même les serpents. Le plus dangereux pour nous à Ko Phangan ce sont les cocotiers! La plus importante production de l’île est celle de la noix de coco. Chaque mois, Koh Samui (l’île voisine) et Koh Phangan produisent plus de 1 million de noix de coco! Pour les récolter, des singes sont dressés à la cueillette (ils peuvent en cueillir environ 800 par jour).
Sur la plage, une noix de coco tombe à moins d’un mètre de nous (non, ce n’est pas un singe qui nous l’a jetée dessus). Elle nous rate de peu et nous sentons les vibrations de l’impacte au sol.
Donc pour nous « venger » nous la mangeons (même si cela nous prend pas mal de temps d’enlever les fibres et de l’ouvrir avec un couteau suisse)!

Pour terminer notre séjour en beauté, nous qui étions un peu déçu de l’aspect « fête commerciale » (spécialement de la « fullmoon party »), nous avons la chance de participer à une soirée sensationnelle sur la plage ! Nous y allons à pieds nus (puisqu’elle se déroule à 20 mètres de notre bungalow), nous goûtons au fameux « bucket » thaïlandais et dansons jusqu’au bout de la nuit sur de la musique géniale (oui, oui, même Mo danse)!

Ici, nous apprenons (pour notre voyage comme pour la vie) à nous enrichir des imprévus au lieu de trop focaliser sur les « buts » au point de rater les merveilles qui défilent à côté de nous…

Comments are closed.

One Response

  1. Pierre & A.-C. says:

    Quel Voyage!
    A chaque fois vous nous surprenez. On a envie de vous rejoindre…
    Merci pour ce magnifique partage.
    Tout de bon!
    Pierre & Anne-Catherine