Surabaya – Probolinggo

(GMT +6)

Nous débarquons en Indonésie. Nous voilà donc de l’autre côté de l’équateur (oui, oui, nous avons bien contrôlé, l’eau tourne dans l’autre sens, merci Coriolis).

C’est une arrivée haute en couleur. Nous rencontrons un étudiant indonésien dans l’avion qui nous explique comment aller à notre hôtel  Nous prenons un premier bus, puis un suivant. Le second semble avoir brûlé quelques jours auparavant. Deux jeunes enfants entrent dans le car et se mettent à chanter accompagnés de leur djembé et de leur ukulélé!
La musique est magnifique, le décors incroyable et l’atmosphère est remplie de bonheur. Voilà un moment tout simple mais qui restera un de nos plus beau souvenirs tant l’émotion est intense!

Arrivés à notre hôtel, nous remarquons que nous avons effectivement réservé cet endroit…
…Mais la réservation est pour le 21 mai (dans deux mois)! Voilà la première « boulette » de notre voyage!
Nous ne nous démontons pas et trouvons un hôtel bien plus joli.

Nous prenons le train dès le lendemain matin. Nous rencontrons un allemand et un anglais qui vont au même endroit que nous et décidons de faire un bout de route ensemble.

Nous prenons les transports publics, mais ici, il faut attendre que le bus soit plein pour partir. Nous attendons donc…
Nous rencontrons les locaux, les prenons en photos. Ils rencontrent des touristes et les prennent en photos…
Nous ne nous comprenons pas mais nous rions beaucoup!

L’attente passe si vite finalement qu’en quelques instants nous nous retrouvons dans les montagnes au pied d’un volcan…

Comments are closed.

2 Responses

  1. Pierre & A.-C. says:

    Hello!
    Nous sommes avec tes parents dans une pizzeria au Landeron… Aucun touriste ne nous photographie. Nous parlons de vous avec admiration, mais on se réjouit tout de même de vous revoir prochainement.
    En avez-vous envie?
    Tout de bon, nous vous embrassons.
    Pierre & Anne-Catherine

  2. JP says:

    c’est magnifique ! vous avez beaucoup de chance et vous savez bien retomber sur vos pieds, quand les difficultés se présentent.
    Gros bisous, dans l’attente de vous revoir.